"Quelque chose et moi" de Gérard Lenorman

3 Commentaires
(5)

"Quelque chose et moi" de Gérard Lenorman

Inspiration par les paroles de sa chanson spirituelle

Une nuit, je me suis éveillé et cette chanson me venait en tête… Le matin, sa mélodie et l’expression "quelque chose et moi" ainsi que certaines paroles étaient toujours présentes. J’ai su que cette chanson interprétée par Gérard Lenorman (écrite par Pierre Delanoë) contenait une sagesse ! 

Enfant, je n’en percevais pas le sens et l’avait chantée sous forme d’une mélodie agréable… Ma mémoire venait de me rappeler cette chanson car celle-ci a une correspondance avec la Vérité unique du Un.

Sur internet, j’ai retrouvé le texte entier qui m’a inspiré jusqu’à vous écrire…

-          une compréhension littérale donc liée au texte, au vocabulaire, aux idées présumées de l’auteur

-          une compréhension spirituelle, plus vaste, plus éclairée, plus infinie, liée à mes Explorations dans la Perception Absolue du Un.

Découvrons paroles et compréhensions… de "Quelque chose et moi"

Il était un soir
Il était une fois
Quelque chose et moi
Quelque chose et moi

Il était un soir
Il était une fois
Quelque chose et moi
Quelque chose et moi

          Dans cette chanson interprétée avec coeur par Gérard Lenorman, l'auteur témoigne qu’il a ressenti quelque chose de plus que lui, que son moi habituel. On pourrait préciser : que son moi personnalité, que son moi film, son moi illusion, son moi limité, ce moi des habitudes…

    Et cette aventure s’est produite un soir, une fois… disons de manière impromptue : sans être préparée, programmée, attendue. Le soir est souvent le moment propice pour être au calme, seul et se retrouver soi-même.

     Le livre La Connexion Absolue nous dévoile que le moi habituel, le moi personnalité, le moi holographique, n’existe que parce qu’il y a "Quelque Chose" de beaucoup plus Grand, plus Vaste, plus éternel qui le soutient, qui l’anime, qui lui donne vie. Ce moi qui se limite dans un corps, un mental, un caractère, des situations, des avis… a oublié ce "merveilleux Quelque Chose duquel il émane et sans lequel il ne peut exister" jusqu’à ce que , d’une manière ou d’une autre, il commence à s’en souvenir…

    Un soir, la perception de l’auteur s’élargit…

Un signe un espoir
Une image une voix
Quelque chose et moi
Quelque chose et moi

Homme dans l'univers ressent "quelque chose et moi"

          Quel est ce quelque chose ? Comment le définit le parolier ?

    Ce quelque chose pour lui est en même temps un signe (un indice, une représentation, peut-être un miracle…), un espoir (une aspiration, une attente, un souhait… ), une image (une vision, une ressemblance, un dessin, une apparence, une idée…), une voix ( des sons, ce qui parle et qui inspire…).

    On saisit que ce quelque chose, bien qu’il reste flou pour lui, se ressent, se voit, s’entend et correspond finalement à une sorte d’attente puisqu’il fait surgir l’espoir en "quelque chose" de désiré.

    Ce Quelque Chose se révèle à lui par la vision, la voix, une quiétude sur lesquelles il pose son attention et qui l’amènent à capter, à comprendre qu’il est conduit vers un changement.

    Le livre La Connexion Absolue détaille avec une profondeur infinie les Révélations qui viennent Pures de Dieu, de la Source, comme jamais auparavant. L’indescriptible, ce Quelque Chose et nous, est dévoilé avec des mots de Vérité qui apportent l’ouverture de conscience nécessaire pour accéder à son Éveil spirituel et intégrer pleinement Sa Nature illimitée.   

    Souvent des personnes ont des moments de transcendance, d’expansion de Conscience, des instants extraordinaires, mais ne peuvent rien expliquer, elles n’ont aucun vocabulaire, parfois aucune idée claire pour traduire leur vécu exceptionnel et inattendu. Elles savent seulement communiquer : c’est sublime, c’est magnifique, c’est Grandiose, c’est Réel, c’est Cela…

Et je n'étais plus seul au monde
Et je n'avais plus peur ni froid
Et je vivais chaque seconde
Et j'étais partout à la fois

Et une araignée de légende
Tisse le ciel de ma nuit
Comme je suis heureux dans ma chambre
Je ne sais pourquoi ni pour qui

La nuit, heureux dans sa chambre, car il sent "quelque chose et moi"

          Tout en paraissant indéfinissable, ce quelque chose de ressenti, de perçu semble magique, sorti tout droit d’une légende, car il métamorphose tous les ressentis et améliore l’état d’être du parolier.

    En effet, subitement, ce quelque chose fait disparaître son sentiment de solitude, d’isolement ; la peur devient inexistante tout comme le froid, l’inconfort…

    Ce quelque chose offre donc le sentiment considérable d’être relié, accompagné ; il donne sécurité, confiance, chaleur . De plus, il apporte intensité, présence et conscience à chaque instant et en tous lieux en même temps! Enfin, son ciel est tissé pour la nuit dans sa chambre (son cœur, son temple, son intériorité) : ce quelque chose prend soin de lui et lui permet de vivre le bonheur sans condition, sans raison spécifique apparente…

          Ce que dit l’auteur de la chanson révèle sa Perception vaste : il est englobé dans la vastitude de notre Nature infinie. Il est au-delà des sens, des émotions (solitude, peur…), de la personnalité. A ce niveau de perception de Soi, toute émotion, toute croyance erronée, toute vision étroite se dissipent.

    Il vit l’instant présent, ici et maintenant. Il est partout car il voit tout dans une globalité, dans l’Unité ; il perçoit l’araignée toute autre, comme une extension de lui-même qui embellit sa nuit, sa vie de sa présence. Son bonheur est bien au-delà d’une joie émotionnelle.

    Par mes Explorations dans la Perception Absolue de Dieu, du Soi infini, je sais que la Connexion Est, elle est plus qu’un lien, elle est Unité, elle est Un et il n’y a rien d’autre… C’est pourquoi son illusion de séparation, son illusion d’être seul n’est plus. La Conscience infinie, la Vérité qu’il a profondément ressentie a fait s’évanouir l’illusion. Devenant uni à Tout, Un, Intelligence infinie, Conscience Unique, l’auteur est dans la Présence permanente : partout en même temps. Il se sent aimé, entouré d’amour, d’attention, il vibre avec la Pure Conscience et particulièrement avec sa Joie, sa félicité, sa légèreté, son insouciance…

Je vais et je viens
Mal et bien sous mon toit
Quelque chose et moi
Quelque chose et moi

Et je n'attends rien
Ni des dieux ni des rois
Quelque chose et moi
Quelque chose et moi

Homme face à la plage ressent "quelque chose et moi"

          Avec ce quelque chose, même si son ressenti ou sa vie fluctue, le parolier n’est plus dans une attente, dans une écoute vis-à-vis de ceux qui sont puissants et qui dirigent… On pourrait dire qu’il n’a plus nécessité d’avoir des modèles, des lois, des directions, un encadrement : il n’a plus besoin de l’extérieur. Ce qu’il ressent et découvre à l’intérieur le rend libre, autonome, auto suffisant…

     Le toit peut représenter le toit du monde dans lequel la perception fluctue : quand elle se rétrécit, on revient à la personnalité et quand elle s’élargit, on revient vers sa Nature infinie. L'auteur connait cette Perception au-delà des croyances, des religions, des concepts, des "puissants", il n’attend rien de ce monde. Il voit au-delà du jeu de la vie, il vibre avec Dieu, la Source d’où tout émane. Il sait que tout ce qui se produit a un plan divin, a un sens plus global. Il capte que tout est en permanence en transformation vers l’évolution dans l’élargissement de la Perception de la Conscience illimitée de notre Nature Absolue.

    Le livre La Connexion Absolue nous parle de ces moments d’identification à notre "déguisement", nos rôles, nos situations de vie : on ne voit plus que notre film et on oublie complètement notre Nature spirituelle. Que faire ? Quand on s’en rend compte, tout simplement revenir à la Pure Conscience que chacun Est puisqu’Elle est toujours Présente. Ensuite se défaire, prendre ses distances avec la forte implication de sa personnalité. En revenant à la Conscience infinie, à une vision plus large, on saisit que, quoi qu’il arrive, on est toujours ce sublime Tout, ce sublime Soi. Il est éternel, accessible à tout moment. Il nous nourrit et nous rend Libres, Créateurs, Souverains.

Comme un prisonnier s'émerveille
A regarder vivre une fourmi
J 'ai reçu de bonnes nouvelles
Il paraît que ça va bien la vie

J'ai envie d'ouvrir la fenêtre
Pour me voir passer dans la rue
Savoir si j'ai changé de tête
Revoir ce que je ne suis plus

la la la la...

Homme veut voir le changement après son ressenti "quelque chose et moi"

          Pour l’auteur, même un prisonnier peut s’émerveiller, se sentir libre.

    Lui, il s’enthousiasme, admire les bonnes nouvelles reçues… Sa perception de la vie et de lui-même s’est transformée : il a envie de s’ouvrir, de se voir de loin avec plus de recul, de constater les changements profonds et définitifs.

          Étant dans une Perception vaste, le parolier voit la vie, les évènements, les relations… dans leur Perfection : c’est pour cela que le prisonnier s’émerveille, que ça va bien la vie, c’est pour cela qu’il a envie de s’ouvrir, de vivre, de se voir, de se connaître toujours davantage.

    En effet, le prisonnier sait, avec la Perception étendue, qu’il est au-delà des apparences, qu’il est toujours libre. Il est sans limite, il n’y a pas d’enfermement, pas de cloison et il s’émerveille de toute vie, tout être. Il sait que chaque situation, chaque vie est expression de la Conscience Absolue, donc de Lui-même infini.

    Le parolier reçoit de bonnes nouvelles car il voit tout dans la Perfection, parfaitement coordonné, dans une cohérence extraordinaire, avec un sens profond à de multiples niveaux. La vie est Parfaite en tout point car elle est toujours l’expression de la Totalité.

    Il a envie d’ouvrir la fenêtre, de devenir observateur de sa vie. Il constate qu’il a changé, qu’il est autre ; il prend conscience de ce qu’il n’est pas - de ce que la personnalité à elle seule ne peut exister - et de qui il Est dans l’éternité. La seule Réalité est notre Nature, Conscience infinie. Seul ce qui est éternel demeure.

Et je n'étais plus seul au monde
Et je n'ai plus peur ni froid
La nuit ne sera plus très longue
Oui, je sais que tu existeras

Homme confiant qui ne se sent plus seul au monde.

          Il se souvient qu’au départ de sa transformation, il n’était plus seul. Il constate que toujours maintenant, il est sans peur, sans repli, sans contraction. Il attend le matin, la lumière, la vie au grand jour car il sait fermement que ce quelque chose existe et existera désormais.

          Il garde cette Perception vaste, il la vit pleinement ; il garde ce souvenir du Moi infini, immense, Grandiose ; il sait qu’il est cette Nature illimitée et que plus rien ne peut lui ôter. Elle est toujours Présente, Elle est sa Référence dans l’éternité, dans l’ici et maintenant. Elle Est qui il est Réellement.

    La Connexion Absolue nous donne la plus précieuse des Vérités par cette  Pure Connaissance du Un, du Soi . Elle permet d’accéder, de capter notre Grandeur, notre Réelle Nature, notre Moi infini pour nous métamorphoser à jamais.

    Dans notre vie, c’est un retournement complet. Au lieu de s’agripper au film, aux fluctuations , aux humeurs, aux avis, aux rumeurs et de se laisser balloter… on se dirige vers l’essentiel. On a envie de vivre ce que l’on désire vivre, de voir ce que l’on veut voir... En restant plus souvent centré de manière naturelle sur le cœur, la Pure Conscience, on savoure de plus en plus la paix, on apprécie davantage de joie. Ainsi, on perçoit de plus en plus rapidement les solutions, on se tourne vers plus d’Amour, d’harmonie, de créativité, de respect…

Il était un soir
Il était une fois

          Il suffit d’une fois, d’un moment, d’un seul évènement… pour tout changer.

          La vie est comme un jeu, la fluctuation est telle l’alternance du couplet et du refrain… L’homme expérimente : à n’importe quel moment, il peut revenir au souvenir de Sa Nature infinie.

    Tout est toujours possible dans l’instant. Comme notre Nature spirituelle est Présente, nous donne vie, nous "accompagne" à chaque instant, Sa Vibration et nos prises de consciences peuvent déclencher à tout moment cet Éveil spirituel. La Connexion Absolue nous donne la plus précieuse des Vérités. Il n’y a aucun chemin à suivre, l’essentiel est d’accueillir… de se souvenir… de vivre cette Unité… d’Être Ce qui Est depuis toujours !

 

En Réalité, il n’y a pas "Quelque Chose et moi".
Il n’y a que le Moi infini. Tout est Un.

Et si c’était votre moment ?

Beaucoup de lumière et de "Quelque Chose" qui change tout !

.

.

               Salvatore Lauricella

Ecouter la chanson "Quelque chose et moi"

Lire la vidéo

Laissez un commentaire

Commentaires

  • Merci de cette compréhension
    Par :Françoise Gueugnon Sur 18/11/2021
    Évaluation:
    5.0

    Adolescente dans les années 70, moi aussi j'aimais beaucoup cette chanson. Merci de la faire revivre avec cette compréhension.

    Pour info et "pour rendre à César ce qui est à César ", c'est Pierre Delanoë qui a écrit le texte et non Gérard Lenorman qui en est " seulement" l'interprète.

    Bien cordialement

    Répondu par : Salvatore Lauricella Sur 18/11/2021 Je suis très heureux de vous lire. Un grand Merci pour votre appréciation et votre précision concernant l’auteur du texte et qui sera ajoutée à l’article.
    Oui, ce n’est pas pour rien que l’on a aimé et que l’on aime cette chanson qui révèle ce Quelque Chose d’immense ! Que cette Joie florissante dans la découverte épanouissante du Moi illimité vous accompagne.

  • Quelque chose en moi
    Par :Jeannine GARRIGUES Sur 15/11/2021
    Évaluation:
    5.0

    Tout est dit dans ces paroles que l'on a écouté tant et tant de fois sans en saisir la profondeur. Merci Salvatore d'éclairer notre vie afin de ne plus avoir peur, ni froid, je ressens tellement de paix et d'amour lorsque je me connecte, lorsque je suis la conscience infinie. Ton livre "la connexion absolue" que je lis et relis est très puissant , très intense, on ne peut
    que s'éveiller à qui l'on est est vraiment, chaque mot nous relie à notre unité. Merci de tes partages

    Répondu par : Salvatore Lauricella Sur 15/11/2021 C’est avec beaucoup de joie. Je suis très heureux de te lire, de tes transformations profondes… Que ces Pures Paroles de Dieu, de la Source, te nourrissent et te comblent à tous niveaux. Que chaque instant soit joie et contentement dans la perception grandissante de Notre sublime Nature illimitée !
    Merci infiniment pour ton témoignage et ton soutien qui touche vraiment le cœur.
    Énormément de Lumière, de Bonheur dans la Présence du Un, ce Pur Amour que Nous sommes depuis toujours.

  • quelque chose et moi
    Par :Cat Sur 13/11/2021
    Évaluation:
    5.0

    Merci de nous avoir fait redécouvrir cette belle chanson, je ne l'écouterai plus de la même façon...

    Répondu par : Salvatore Lauricella Sur 16/11/2021 Je suis très heureux de te lire. Tu es la première à avoir écrit ! Un grand Merci pour ton témoignage et ton soutien. C’est avec bonheur.
    Beaucoup de joie dans la découverte de notre Grandeur infinie, Notre Félicité dans l’éternité.